Démarchage téléphonique insistant et intrusif : comment le gouvernement compte-t-il protéger les Français de cette pratique ?

De nombreux consommateurs n’en peuvent plus de recevoir des appels commerciaux à toute heure de la journée. Le système actuel, baptisé “Bloctel” et censé bloquer ces appels intrusifs, semble largement dépassé. Inefficace.

En juin 2018, le député Les Républicains Pierre Cordier, soutenu par 62 de ses collègues, avait déposé une proposition de loi visant à contrer définitivement ces pratiques commerciales. Le concept était simple : Impossible d’être la cible de démarchage téléphonique sans avoir explicitement donné son accord.

Mais la majorité à l’assemblée nationale, estimant que la mesure pouvait “pénaliser les petites entreprises et avoir un effet négatif sur l’emploi”, est restée inflexible en rejetant tout amendement.

Pourtant, onze Etats membres de l’Union européenne ont fait le choix d’un système d’accord préalable, sans pour autant que des difficultés n’aient été relevées…

Ainsi, la position du Gouvernement est-elle identique à celui du groupe de la majorité ? Le gouvernement compte-t-il accéder à la requête de millions de Français excédés par ces appels ?

Vous aimez cette question ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !

Autres questions

Réagir à cette question

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  M'alerter sur les réactions  
Me notifier des
Site Menu
X
X